J'accours, pour enfanter en Chine
t f r
_

télécharger le livre
Download the book

Bienvenue, cher Lecteur !

Introduction

Après mon accident vasculaire cérébral qui conduit à mon handicap avec mon aphasie, une femme m’est interdite en Europe. Trop vieux, l’assistance Médicale à la Procréation m’est interdite en France. En Chine, après avoir discuté avec 13 femmes en 20 voyages, et y avoir résidé un an et deux mois, la femme chérie trouvée et l’hôpital de la Procréation ont fait un miracle pour moi !

Les femmes sur les dessins sont authentiques.

Directeur général d’ESI, mon accident vasculaire cérébral à cinquante-quatre ans, en 1998, entraîne l’arrêt brutal et définitif de mon activité professionnelle. Handicapé, paradoxalement, je redeviens libre de construire mon avenir. Renaît en moi le souhait d’avoir un enfant. Je me mets en quête d’une femme qui partagerait mon projet. Ce récit relate cette quête de onze années, de 1998 à 2009.

Ma carte amoureuse da la Chine 1

Au début de ma recherche, en France et en Europe en général, les quelques femmes rencontrées se détournent de moi. Puis, je remplis une fiche sur Internet à destination des femmes chinoises. Et là, un miracle se produit : une liste de femmes apparaît, s’exprimant en anglais. La Chine m’ouvre les bras. J’échange par e-mail avec plus de cinquante d’entre elles. Via Internet, je vois dix femmes dans toutes les régions de la Chine. Par des associations matrimoniales privées, je rencontre également plus de dix femmes. Enfin, je trouve ma femme chérie !

La narration suit mes rencontres successives avec les femmes qui ont écouté mon désir d’enfant et ont évoqué un mariage possible. Chaque histoire remémore de façon détaillée nos échanges selon trois temps : la présentation du profil de ma correspondante, les e-mails que nous nous adressons, la rencontre physique et ses péripéties.

Je relate en particulier, comment, sans réflexion, je me suis marié avec fougue à une jolie femme chinoise et ai dû divorcer en raison de son impossibilité d’avoir un enfant. Ensuite, un autre pseudo-mariage avec une autre jolie femme, pendant trois ans, m’a fortement excité. J’en fais le récit.

Les chapitres finaux sont consacrés à la rencontre avec ma femme chérie et à la conception de notre enfant.

jacques-dragon-liens  Voir la page des personnages

bagnic3a8re-a-suite

jacques-dragon-liens Voir la page sur ma femme

Ecrit partiellement en Chine, ce livre comporte différentes langues d’écriture : le chinois, l’anglais et le français. Mes candidates au mariage rédigeaient en un anglais approximatif. Cet anglais a été corrigé par une correctrice professionnelle américaine. Le français et la traduction anglais-français sont modifiés par les correcteurs professionnels. Les noms, la description de leur famille, les photos, etc. ont été modifiés pour préserver la confidentialité de leur identité.

Le texte est illustré de cinq cents photos et graphiques qui représentent des personnes, des mariages, des attitudes religieuses, des musiciens et des danseurs, de la nourriture, des paysages, des monuments et des bâtiments, des musées et des fêtes, et moi faisant le clown. Y figurent aussi quelques photos bizarres !

A ce récit, j’ai ajouté un supplément destiné à l’enfant dont l’image et la parole m’ont accompagné pendant cette quête : une bande dessinée composée de plus de deux cents photos. L’enfant y découvrira, dans quelques années, les circonstances de sa conception. De son père et de sa mère, il recevra en héritage l’union du Destin et de la Chance. La bande dessinée présente sa maman, magnifique, ses grands-parents au temps de la révolution maoiste en 1970, puis au temps du triomphe de l’économie en 2012, ainsi que bien d’autres personnages de l’histoire de la Chine.

Les premiers lecteurs de ce récit, notamment ma correction professionnelle américaine, en sortent passionnés : « Quelle aventure extraordinaire, fascinante ! », « Sont-elles toutes des vraies personnes ? », « Curieuses 500 photos récentes de la Chine ? ». Toutes les femmes rencontrées, personnes réelles, témoignent de l’évolution des certaines femmes chinoises.

Il me semble que mon récit pourrait intéresser les couples mixtes franco-chinois et les hommes français qui espèrent aimer une femme chinoise. Plus largement, les jeunes gens pourraient découvrir comment, aux marches de la vieillesse, malgré une aphasie qui rend muet, il est possible d’aimer et d’enfanter de nouveau.

bagnic3a8re-a-suite-1

J’espère que mon récit vous intéressera et vous plaira.

Au plan éditorial, je suis connu pour mes publications, environ quarante, rédigées pour la plupart en anglais, dans des revues techniques, des symposiums internationaux ou des conférences liées au nucléaire. Je n’ai donc pas d’expérience littéraire. Cependant, il me semble que mon texte a comme qualité, au-delà du témoignage de ma liberté, de faire entendre la diversité des voix des femmes chinoises.

En addition du récit proprement dit, une série de chapitres ajoutent des développements sur des connaissances que j’ai approfondies ou des réflexions que j’ai menées :

  • L’intérêt de la femme chinoise à se marier avec une homme occidental.

Analyses sur les thèmes : ‘Enfant unique’, ‘Divorce’, ‘Etranger’, ‘Miscellanées’.

  • La maternité après trente-cinq ans.

Ce que je retiens des conseils de six docteurs et spécialistes pour repérer la période fertile et détecter une fausse-couche.

  • Aperçu de la Chine. Plus tard, je l’imagine, Alex(andra), par rapport à son avenir, se posera des questions sur la Chine à la façon dont je me les pose.

Mes impressions sur le développement chinois à travers les thèmes : ‘Coût’, ‘Travail’, ‘Ingénieurs’, ‘Croissance’, ‘Histoire’ et ‘Futur’ jusqu’en 2050 (en synthèse de quatre études de Goldman Sachs, PricewaterhouseCoopers, Siegel et HSBC).

Voir les principaux thèmes :

jacques-dragon-liens Voir l’histoire

jacques-dragon-liens Ma découverte de Shenyang et de Pékin.

jacques-dragon-liens Histoire, Religion, jacques-dragon-liens Economie, Musées, Ballades.

Je relaterai le meilleur de mes excursions, hormis la visite des chefs-d’œuvre.

bagnic3a8re-a-suite-2

Discutons-en !